L'ANESTHESIE AU XIXème SIECLE

Définition :

L'anesthésie a traditionnellement signifié l'état de faire bloquer le sentiment et d'autres sensations.
Ceci permet à des patients de subir la chirurgie et d'autres procédures sans détresse et douleur qu'ils éprouveraient autrement.
Le mot a été inventé par Oliver Wendell Holmes. Une autre définition est un manque de conscience d'une partie du corps.


Démonstration publique de l'étherisation par William Thomas Morton d'après une peinture de Arthur Ignatius Keller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 18ème siècle :


Bien que certains progrès ont été faits avec la perfection de mélanges à base de plantes laminées, le 18ème siècle a apporté d'énormes nouveaux projets de recherche sur le terrain.
Avant ce moment-là, une intervention chirurgicale, si nécessaire, est une perspective difficile. Il a fallu attendre la Révolution française pour que les méthodes de synthèse et le stockage de gaz soient devenu communs.

L'oxyde nitreux ou gaz hilarant a été découvert en 1775 et a encouragé la poursuite des expérimentations menées sur les substances inhalées par la chimiste Humphry Davy.

Puis dans les années 1830 le chloroforme a été découvert.
Il devient très populaire en anesthésie pour l'utilisation lors de l'accouchement, mais a été rapidement abandonné car il pouvait être mortellement toxique.
L'éther ne fut pas utilisé pour la chirurgie avant 1842. William Thomas Green Morton est l'auteur de la première démonstration publique réussie des qualités de l'éther en tant qu'anesthésie par inhalation.
Crawford Williamson Long mit un patient à dormir et réussit à lui enlever une tumeur de son cou.

Le 19eme siècle :

Au 19ème siècle, les salles d’opération étaient de véritables théâtres, ouverts au public. Les chirurgiens vendaient des billets pour venir assister à leurs interventions. Le spectacle de la vie et de la mort était mis en scène devant des foules excitées.
De nombreuses opérations complexes et douloureuses étaient menées sans anesthésie. Elles posaient deux grands problèmes : elles étaient terriblement douloureuses et le chirurgien devait agir très vite pour éviter que le patient ne meure sous le coup de la souffrance ou en voyant en direct la mutilation d’un de ses membres.


Malgré toute l’horreur de ces pratiques, les opérations chirurgicales du 19ème siècle ont posé les fondations de la médecine moderne. Ce fut un dentiste américain, Horace Wells, qui en 1844 eut le premier l’idée d’utiliser le protoxyde d’azote pour endormir un patient. L’anesthésie locale par injection de cocaïne fut inventée en 1884 sur une idée de Sigmund Freud.

Seringue Charrière :

 

 

Louis Ombrédanne, Précis clinique et opératoire de Chirurgie Infantile, Masson, 1925 :

 

 

 

Clara MAUGEIN, Jeanne VUAILLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

anesthésie

L'ANESTHESIE AU XIXème SIECLE

I] Définition

II] Démonstration publique de l'étherisation par William Thomas Morton d'après une peinture de Arthur Ignatius Keller.

III] Le 18ème siècle

IV] Le 19ème siècle

V] Seringue Charrière

VI] Louis Ombrédanne, Précis clinique et opératoire de Chirurgie Infantile, Masson, 1925

 

 

 

d